Forum des Anciens d'Hokiseki

Bienvenue sur le forum des anciens joueurs d'Hokiseki, qui accueille les joueurs depuis la fermeture du site.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le garçon aux yeux d'émeraude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ksayde
Maisen
avatar

Messages : 99
Points Elite : 61
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Le garçon aux yeux d'émeraude.   Lun 28 Nov - 21:15

Le garçon aux yeux d'émeraudes



Prologue : Le commencement



La lumière était pâle dans cette vaste et magnifique maison. Les murs étaient recouverts de diverses tapisseries ornées de rubis de couleur écarlate. Elles étaient sans doute pour la plupart des trophées de guerre, certaines venaient de pays lointains et représentaient des coutumes étrangères.

Au bout du couloir principal, on apercevait une silhouette d'homme de taille moyenne. Ses habits noirs faisaient ressortir de magnifiques yeux vert émeraude. Ses cheveux de couleur brune étaient assez courts mais recouvraient entièrement son œil gauche. Dans sa manche, on pouvait apercevoir ce qui ressemblait à une dague, ou bien à un couteau.



Plusieurs gardes surveillaient le jeune homme d'assez près. C'était un visiteur qui se disait venir de très loin et voulait parler au maître des lieux. Le jeune homme prenait donc son mal en patience et attendait là depuis maintenant au moins une heure.

Tout à coup, il disparut en un clin d'œil et réapparut une seconde plus tard dans le dos d'un garde, qui s'est vu se faire transpercer le dos en un instant.

Et il s'enfuit. La réaction fut immédiate : les nombreux soldats l'entourant agirent vite et entamèrent une course poursuite effrénée.

Quelques minutes s'écoulèrent pendant que l'homme aux yeux d'émeraude jouait de la patience des gardes.

Quand il fit une erreur. Coincé. Il était dos à un cul-de-sac, réduisant à zéro ses chances d'atteindre son but, encore inconnu jusqu'à lors. Il était bloqué. Les gardes se rapprochaient progressivement et le silence règnait. Ils allaient tuer le jeune homme quand, tout à coup, un cri rententit.

« Divino lumine ! »

Cette incantation fut suivie d'une gigantesque explosion.

« Zephyr, dépêche toi !!

- Yune ? Que fais-tu ici ? demanda t-il à la jeune fille, étonné de la retrouver en de tels lieux.

- Toujours là quand il le faut, je me trompe ? Allez, assez bavardé, il faut vite filer d'ici avant que les gardes ne se remettent de mon sort de lumière.

- Pas de problème, j'arrive. Je dois juste accomplir une dernière chose. »

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Chapitre 1 : Infiltration nocturne.



« Va. Dis à nos compagnons de nous rejoindre au repère Est à midi pile.

- Tu es sûr de ne pas avoir besoin d'aide ? Je n'ai peut-être pas tes talents, mais je viens tout de même de te sauver la vie, au cas où tu l'aies oublié, affirma t-elle.

- Tu es encore trop jeune pour prendre part à de tels combats, reprit le jeune homme.

Si tu le dis...Promets-moi juste de faire attention... Oh, j'allais oublier. Prends ce tome magique et ce talisman. » Sur ces mots, elle disparut.



- Le jeune homme s'équipa du pendentif et rangea l'imposant tome dans une sacoche accrochée à sa ceinture.

Il repéra avant tout les pièges et autres dispositifs qui pourraient le gêner dans sa mission.



« Rien. Cet imbécile n'a donc en rien pensé à ma venue...C'est décevant. » pensait-il.

Zephyr fut vite interrompu : de nombreux gardes équipés de lourdes armures et de lances se jetèrent à corps perdus sur lui.

Et le combat commença. Saltos, esquives, certains étaient juste blessés et d'autres avaient succombé à la souffrance. Le jeune homme ne baissait pas sa garde. Au moindre faux mouvement, il se faisait embrocher par une lance ou charger par un des nombreux soldats qui déferlaient sur lui. Zephyr commençait à faiblir, mais il n'avait apparemment pas dévoilé tout son jeu, loin de là. Il s'accroupit, traça un cercle de sang avec ses mains et dessina des signes au sol.

Les gardes reculèrent, de peur d'avoir à faire à un sorcier ou tout autre être maléfique.

« Invocation du loup blanc : Zecra !»

Un écran de fumée envahit la salle, renforçant la peur dans le cœur de chacun des gardes.

« M'invoquer dans de tels lieux ? Tu n'es pas très futé, Zephyr. Oh, et dans quel pétrin tu t'es mis... Laisse moi faire. Crocs acérés du loup blanc ! »

Les armures se brisaient, les têtes volaient, et le nombre de gardes encore en vie diminuait à une vitesse ahurissante. La chance tournait pour Zephyr.

« Bien. Merci de ton aide, Zecra, tu as fait du bon boulot.

- Pas de soucis. Maintenant, si tu veux bien m'excuser...»



Zephyr extermina les quelques gardes restants, puis fouilla les quelques corps restés entiers.

« Papier, épée, dague...non...voilà, le garde chargé des clés...hop, et c'est récupéré.»

Le jeune homme aux yeux d'émeraude s'avança vers une petite porte, d'habitude très protégée, et essaya avec toutes les clés rassemblées. Une fois la bonne trouvée, il l'inséra dans le serrure. La porte s'ouvrit lentement, sans aucun signe de vie, ni même de lumière...

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 2 : Attaques successives





« Aucun signe de vie..aucune lumière..tous les gardes ont du être envoyés m'affronter. Cela ne fera que me faciliter la tâche. » se disait Zephyr.

Il ouvrit peu à peu la porte. Le noir qui possédait cette pièce ne laissant entrevoir aucun aperçu de ce qui se trouvait à l'intérieur. Le jeune homme ne se méfiait plus, quand, tout à coup, un homme, visiblement resté là depuis le début du combat, asséna un violent coup de lance dans l'épaule de Zephyr. Ce dernier poussa un cri d'une fureur incroyable, tout en se tenant l'épaule.

Le jeune homme fit un bond en arrière tout en fuyant, sans même penser à analyser l'étranger qui l'avait attaqué. Zephyr s'en alla vers l'endroit calme le plus proche.

« Humpf...Arg ! J'aurais dû me méfier avant d'entrer dans cette maudite pièce... Voilà dans quel état je suis ! De plus, il se fait déjà tard..Je dois me reposer, j'ai un long chemin à faire demain.»



Plusieurs heures plus tard, à l'aube.



6 heures. Nuit. Aucune lumière.

« Déjà 6 heures... Il faut que j'y aille, Yune et les autres doivent m'y attendre. Ouch ! Mon épaule me fait toujours aussi mal...»

Zephyr avança de quelques pas, s'accroupit, et effectua les mêmes gestes que pendant le combat du manoir.

« Invocation du Guépard : Golden ! »

Un magnifique guépard de couleur or apparut. Celui-ci possédait un pelage soyeux et doux, un corps à la fois digne d'un lion et d'une gazelle. Il avait l'allure d'un féroce combattant.

« En plein somme ? A cette heure-ci, et tu oses m'invoquer ? J'espère au moins que tu as une raison valable.

- Ne t'en fais pas, Golden. Il est 6 heures et je dois être au repère Est à midi. C'est possible pour toi ?

- Il va bien falloir, de toute manière. Mais dis-moi, tu es blessé ?

- N'y prête pas attention.

- Si tu le dis...Ne perdons pas de temps, allons-y.»



Au bout de quelques heures de trajet, Zephyr et Golden arrivèrent au repère. Le valeureux stratège qu'est Zephyr s'étonna de voir l'entrée grand ouverte, sans protection. Il s'approcha donc avec prudence mais fut vite rassuré de voir Yune une dizaine de mètres plus loin.



« Yune ! Te voilà. Je suis désolé, je n'ai pas réussi à accéder aux documents voulus...

- Zephyr..Tu me déçois.

- !!!... Yune, que se passe t-il ?

- Je ne veux plus me faire traiter comme un simple enfant. Je vais te dévoiler l'étendue de mes pouvoirs. Technique interdite : Étranglement suprême.

- De la magie noire, impressionnant... Aaaargh, mon cou ! hurla Zephyr.

- Yune, que t'arrive-t-il ?!? Technique ultime : Déflagration ! » riposta Golden.

Les coups fusaient dans tous les sens et nos deux compagnons ne revenaient toujours pas de la trahison ignoble de Yune. Golden réussit à briser le talisman de Zephyr, qui se resserrait peu à peu sur son coup suite aux techniques de télékinésie de Yune. La magie noire interdite utilisait des attributs jusque là impossibles aux humains.



« Golden, il faut en finir tout de suite si nous ne voulons pas finir exterminés. Rafale de lave !»

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 3 : Combat et révélations



Une violente vague de lave s'abattit sur la pièce, exterminant ainsi tous les objets et bibelots qui se trouvaient sur le passage. Golden, Yune et Zephyr s'écartèrent tous trois de la lave, de peur d'être blessés.



Zephyr effectua ensuite un magnifique saut jusqu'à Yune, armé de sa dague, pointue et étincelante. Son geste était très bien mené et l'effet de surprise allait permettre au jeune homme d'assener le coup de grâce à Yune.



« Prends ça ! » s'exclama t-il.



Au moment décisif, juste avant d'en finir, Zephyr hurla de douleur et s'affaissa au sol, aux pieds de Yune. Son épaule l'avait une nouvelle fois trahit.



« Ahah...ahahahah ! Tu n'es qu'un être faible, Zephyr. Tous comme tes amis.

- Yune !! Pourquoi fais-tu cela ? Une si gentille fille comme toi, devenir un monstre mécréant ! Regarde dans quel état est Zephyr ! dit Golden.

- Tu es donc si naïf ? Tu ne t'es rendu compte de rien ? Je t'aurais bien expliqué, mais à quoi bon...Meurs. »



Yune asséna sans cesse de nombreux coups de pieds à Zephyr qui était en train d'agoniser sur le sol. Il hurlait. La scène était difficile à voir.

Golden s'apprêtait à attaquer. Mais il hésitait. Que se passerait t-il ensuite ? La jeune fille le tuerait sans doute avec sa magie noire. Et tout serait fini.

Mais c'est à ce moment là que tout bascula. Zephyr donna un signal à Golden qui s'empressa d'attaquer Yune de manière féroce et acharnée, pendant que Zephyr se relevait, l'air de rien, et se préparait à lancer une technique.



« Technique ultime : Fils enflammés ! »



Zephyr cachait bien son jeu. Repensez-y...L'attaque surprise n'avait pas pour but de combattre Yune mais bien de poser des pièges ! La jeune fille devenait en fait ligotée au moindre déplacement. Ainsi, ses filaments l'avaient protégés des coups et avaient ligotés Yune !



« Tu n'es pas Yune, n'est ce pas ?

- Que..quoi ? Qu'est ce que tu racontes ?

- Cette manière de me parler, d'agir, de penser. Yune est une fille forte et pleine de joie de vivre. Tu voulais nous manipuler comme de vulgaires insectes. Maintenant, ta vie est finie. Tu vas m'avouer où est Yune et je vais te tuer de la manière la plus propice qui soit.

- Humpf... Ma vengeance aura tout de même été concluante. Tu l'as sans doute brûlée avec tes dernières attaques. Au mieux, elle aura simplement agonisée avec la chaleur. Eh oui. Depuis tout à l'heure, elle est au sous-sol, sans doute à hurler de peur de mourir avec souffrance.

- Sale monstre ! Maintenant, meurs enflammé, brûlé et entaillé de toute part. Tu ne mérites même pas de vivre. »



Les fils s'enflammèrent et l'imposteur fut vite réduit en cendres. Tout était fini. Golden et Zephyr s'empressèrent de rejoindre Yune, bloquée au sous-sol.



« Yune ! Yune, où es tu ?

- Ici, Zephyr. Je suis désolé, je n'ai pas réussi à bloquer Kieran.. Il a pris de mon sang et a volé mon apparence.

- Ne t'en fais pas pour ça, il est mort. Et toi, tu n'es pas blessée ?

- Non, tout va bien. Zephyr, tu as écouté ce que je viens de te dire ? C'est Kieran que tu as affronté, le possesseur du manoir que tu étais censé détruire !

- ...Kieran ?! C'est impossible, j'ai fait disparaître sa base de la carte, je n'ai laissé personne en vie hier, personne n'était au courant de l'existence de se manoir !

- Zecra m'a en effet informée que tu avais exterminé tout ce qui se trouvait là-bas.

- Oh...non...

- Que se passe t-il ?

- La personne qui m'a blessée à l'épaule hier..C'était donc Kieran ? Kieran, l'homme aux 9 facettes... Il en reste 8 à tuer. »

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 4 : Attaque préméditée



6 mois plus tard.



« Mattew, vérifie le passage à gauche et récupère ce qui te semble utile. Raine, charges-toi des soldats qui arrivèrent par le nord. Yune, protège mes arrières pendant que j'invoque Mythos. En position ! »



Crépuscule, attaque surprise, c'était le quotidien de notre compagnon devenu mercenaire avec ses anciennes connaissances. Cette fois-ci, c'était une mission bien plus importante que ces derniers mois.

C'était la destruction du château du conte Raven, frère de Kieran. A la clé, de palpitantes informations. Il ne fallait pas qu'ils échouent, et ça, Zephyr le savait. Il avait pris soin d'étudier l'architecture et de s'entraîner spécialement pour ce jour-là.



« Invocation Divine : Mythos !

- Tu es prêt, Zephyr ? Le jour fatidique est arrivé.

- Ne t'en fais pas pour ça. Mattew, Raine, Yune, regroupez-vous ! Prêts !?

- Paré ! » dirent-ils en chœur.

Ils se regroupèrent tous autour de Mythos, formant une barrière infrachissable de guerriers surpuissants.



« Barricade du voleur ! dit Mattew

- Régénération Céleste ! continua Raine

- Éclat divin ! poursuivit Yune

- Attaque combinée : Charge du Taureau ! termina Zephyr »





C'était le pouvoir absolu. Une force inimaginable qui envahissait cette pièce. Cette attaque réunissait des pouvoirs différents, combinés en un seul, ce qui formait une sphère d'énergie d'une puissance tout simplement incroyable.

Tout avait été ravagé, une seconde avait suffi. Tous les gardes étaient morts tous les gardes étaient morts et tout avait été réduit en miettes. Une seule pièce était restée debout : la salle du trône, où se terrait Raven depuis le début, comme un lâche qui n'a que faire d'envoyer des centaines de soldats se faire massacrer pour sauver sa peau. Mais qu'importe. Il ne restait qu'un pas entre les mercenaires et lui.

Mais la question se trouvait là : comment allaient-ils franchir ce pas. Ils avaient utilisés toute leur énergie et étaient exténues. La porte était verrouillée de toute part, et pratiquement indestructible. Sans doute Raven les épiait par une trappe cachée, se moquant de leur stratégie totalement démolie. Tout ça car un détail avait été négligé dans leur stratégie.

C'est à ce moment précis que Zephyr comprit.



« Tout est clair à présent. Qu'est ce qui nous a fait croire que Raven était dans cette pièce ? La salle du trône..n'était-ce pas trop évident ? Il savait que, à un moment ou à un autre, il serait retrouvé. »



Il leur était impossible de préméditer ses gestes. Ils ne pouvaient rien faire. Face à lui, malgré leur puissance démesurée et leur sens de la tactique, ils ne pouvaient rien. Ils ne savaient rien de leur adversaire et ils ne connaissaient pas les alentours. Impossible de prévoir sa stratégie. C'est seulement au moment le plus improbable qu'une lueur espoir apparut pour Zephyr et les autres. On entendait au loin, environ à une centaine de mètres, des bruits de bataille.

Aussi, ils rejoignirent le lieu présumé et aperçurent en effet un combat. Malheureusement, celui ci était des plus anodins. Un simple paysan face à un jeune homme vêtu tout de vert. Le combat était acharné mais n'interessait guère Zephyr et les autres, à la recherche de Raven. Zephyr prit soudain la parole.



« Hudren ? C'est bien toi ?»



Mais, qui était ce Hudren dont parlait Zephyr ?



« Oh, Zephyr. Content de te voir. J'étais venu vous apporter des informations au sujet de Raven, mais ces sympathiques paysans s'amusent à me bloquer la route depuis maintenant une bon quart d'heure. Et, tu connais mes principes, je n'aime pas attaquer des simples paysans, et...

- Hudren, je n'ai pas le temps pour ça ! Marteau tornade : Fimbulvetr !

- C'est sûr que, vu comme ça...

- Hudren ! interrompit Mattew, content de te revoir. Je m'étonne de te revoir ici, toi qui te dit intellectuel et non manuel...Manier une hache à la perfection ! Quelle surprise. Mais dis moi, quelles sont ces si palpitantes informations que tu as là ?

- Des informations au sujet de Raven. Venez par ici...

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 5 : Stratégie elaborée



« Voyons ce que tu as à nous montrer, dit Yune.

- Eh bien, voyez-vous, j'ai su que vous aviez des problèmes.

- Encore tes présentiments, n'est-ce pas ? continua Zephyr.

- Oui...Bref, quand Mythos m'a prévenu, j'ai accouru.

- Và l'essentiel, poursuivit Mattew.

- Votre attaque était déjà prévue par Raven. Quand Kieran s'est attaqué à la base Ouest, il a posé des mouchards. Il savait que Yune et les autres allaient se venger une fois ta mort effectuée. Mais tu es resté en vie...Il avait donc de quoi prévoir tous vos plans à venir, et a donc prévenu Raven de votre attaque. La dernière fois que vous êtes allés là-bas, vous avez parlé des failles que comportait l'architecture de son château. Il a renforcé le blindage de la porte, ce qui vous a empêché l'accès à la salle. Ensuite, il a chargé des soldats ou des paysans de bloquer tous les alentours. Impossible donc de vous enfuir, d'autant plus que Raven aurait dû être là pour vous exterminer. Fort heureusement pour vous, j'ai eu vent de son attaque et j'ai envoyé Sulli attaquer sa base secondaire. C'était la raison pour laquelle Raven n'était pas ici : il était en train de repousser l'attaque de Sulli. Une fois ceci fait, il est parti pour revenir ici. Il peut arriver d'ici quelques minutes. Votre attaque n'a malheureusement servi à rien...

- Hudren ! Je te trouve vraiment trop simple d'esprit. Tu n'as donc pensé à rien ? poursuivit Mattew. Tu nous a à l'instant precisé que Raven allait revenir. Son autre base est donc sans défense, Sulli a déjà tout détruit. Il doit rester des informations interessantes là bas. Zephyr, Hudren et Raine, préparez-vous à partir à sa seconde base. Envoyez Zecra prévenir Sulli de me rejoindre ainsi que Yune à cette base-ci. Pendant que vous serez là bas, on gardera Kieran occupé. Une fois que vous aurez fini, rejoignez nous pour affronter Kieran.

- Interessant, Mattew. Tes stratégies s'améliorent de jour en jour. Zephyr, des objections ?

- Aucune. Les mercenaires sont tous réunis. Je déclare donc l'opération Raven ouverte !

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 6 : Une histoire peu commune



C'est ainsi que deux groupes se formèrent pendant leur mission. D'un côté, Zephyr, Hudren ainsi que Raine, et de l'autre Mattew, Yune accompagnés de Sulli. Nous ne savions encore pas grand chose de ces guerriers qui vivent tout de même une aventure assez fantastiques. Pendant ce voyage, on commençait peu à peu à placer un caractère à ces personnages.



Zephyr, pour sa part, était un pesonnage assez reservé et mystérieux. Il était spécialiste des techniques utilisant les attributs du vent. Au fur et à mesure, on aperçevait des affinités entre lui et Hudren, comme une certaine admiration. Une amitié les liait, quand on les regardait, on savait que le contact passait entre eux...

Quant à lui, Hudren a un caractère étonnant. Derrière ses airs simplets et banals, se cachait un personnage très réflechi. Ses stratégies d'attaque de génie avaient plusieurs fois valus la victoire à son groupe. Il s'occupait en personne d'apprendre à Mattew l'art de la stratégie.

Mattew, lui, était un personnage ouvert avec l'allure d'un pitre. Malgré cela, sous ce visage se cachait quelqu'un de très réfléchi. Maître dans l'art du sabotage, il manie aussi à la perfection les dagues et les épées. Adepte des stratégies, il a forgé une amitié avec Hudren, car leur passion sans bornes pour les tactiques de combat les a rapprochés. Son passé restait mystérieux et il avait l'air d'avoir ses secrets. On voyait se tisser des liens secrets entre Raine et lui.

Raine, elle, était apparement adepte des bâtons de soins. Indispensable pour les mercenaires, cette dernière s'occupe de régénérer la puissance de ses amis et de les soigner. Néanmoins, elle reste une magicienne de talent de par ses sorts de foudres très impresionnants. En rencontrant les mercenaires, elle dit avoir retrouvé un sens à sa vie. Elle est vite devenue la meilleure amie de Yune.

Pour sa part, Yune est tout comme Raine une magicienne prodige. Maître dans l'art de la magie blanche, elle utilise beaucoup de sorts d'aveuglement, ou encore de pétrification. Première alliée de Zephyr, elle a vite su s'imposer comme une compagne de confiance. Cette grande amitié n'est pas sans nous rappeler celle qui unit Mattew et Raine...!

Sulli, quant à elle, elle est encore inconnue au bataillon. Nous ne savons que peu de choses d'elle, à part qu'elle manie de manière exceptionnelle la lance. Hudren en parle comme une alliée indispensable à l'équipe.



Le voyage était bientôt fini. Nous arrivons au second repère de Kieran. Mais, quelle surprise les attend...

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 7 – Destruction totale




« Oh..non...

- Tout est en cendres...

- Raven n'est pas si bête...Il n'aurait pas laissé sa base bourrée d'informations sans défense, continua Hudren.

- Ainsi, il a tout brûlé pour que personne ne puisse y accéder. C'est lâche, mais ça a porté ses fruits. Il ne nous reste plus qu'à repartir et affronter Raven avec les autres. » termina Zephyr.



Tout à coup, un homme vêtu tout de noir apparut et bloqua le chemin au groupe.



« Vous n'irez nulle part. Vous restez là et vous attendez la mort de vos amis. Si vous tentez de vous enfuir, il n'y aura non pas trois mais six morts. Des questions ?

- Humpf...Pourrait-on au moins savoir qui tu es et pourquoi tu fais cela ?

- Mon nom ? Pentelio. Mais tu dois sans doute connaître mon maître, Raven.

- !!!...Ton maître ? Raven ? Il t'as donc posté ici pour tout brûler et nous tenir éloignés de lui ? Ingénieux.

- Maintenant que j'ai posé les conditions, vous allez sagement vous assoir là et attendre la mort de vos amis. Une fois ceci fait, je vous laisserai retourner là bas pour admirer le spectacle, puis vous faire tuer par Raven. Comme je vous l'ai déjà précisé, essayez de fuir et vous mourrez.



Ainsi, le plan avait une nouvelle fois échoué. Des deux côtés, ils se retrouvaient coincés. Ils étaient obligés de rester là-bas pour ne pas faire mourir les autres. Mais Zephyr savait qu'il fallait jouer le tout pour le tout.



« Hudren, Raine, écoutez moi, chuchotait Zephyr. Pentelio est seul face à nous 3, et il est sûr que nous ne nous rebellerons pas. Nous ne pouvons pas l'attaquer de front, mais il est venu sans rien connaître de nous et de nos stratégies. Raine, tu vas charger un sort d'aveuglement. Quand Pentelio réagira, Hudren, tu l'attaqueras sur son flanc gauche. Il aura pour reflex de sauter, tandis que je lui assénerai un coup magistral qui l'assommera pendant au moins une bonne minute. Une fois ceci fait, Golden et Zecra nous aiderons à l'achever.

- Ça me paraît envisageable. De toute manière, il ne nous reste que cette solution.

- Dans ce cas, c'est parti ! »

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 8 : Retournement de situation



Leur tactique faite à la va-vite avait peu de chances de marcher, et ça, ils le savaient. Cela faisait maintenant au moins une heure qu'ils attendaient le moment où Pentelio détournerait son attention. Ce dernier pensait avoir l'emprise totale de la situation, c'est exactement ce que les mercenaires voulaient, priant pour que Pentelio ne découvre pas la supercherie. Il ne devait en aucun cas imaginer une quelconque rébellion.

Tout à coup, une bourrasque de vent s'abattit sur le terrain, provoquant une violente tempête de sable. Le fruit du hasard ? J'en doute. Pendant tout ce temps, Zephyr avait préparé son attaque en fonction de la vitesse et de la direction du vent. Jusqu'à présent, c'était mission réussie.

Pentelio, aveuglé, ne pouvait qu'essayer de se camoufler et éviter les attaques des mercenaires. Malgré tout, ils appliquèrent leur plan à la lettre : Raine chargea comme prévu son sort d'aveuglement. La lumière qui envahissait l'espace rendait Raine visible aux yeux de Pentelio. C'était insoutenable. Ensuite, quand ce dernier s'attaqua à Raine, Hudren le chargea sur le flanc. Réaction prévue par les mercenaires : Pentelio sauta comme prévu, mais mis vite à mal la stratégie des mercenaires. Une fois posté juste au dessus d'Hudren, il chargea une attaque dévastatrice.

« Technique d'écrasement : Marteau ardent ! »

Hudren se retrouva littéralement aplati face à une telle puissance. Zephyr, quant à lui, se trouva dans l'obligation de reculer face à un tel choc, pourtant prêt à assener un coup fatal à l'adversaire.

Leurs stratégies n'étaient visiblement pas à la hauteur. Depuis le début, et dans tous les plans élaborés, rien ne s'était passé comme prévu. Mais bien souvent, et bien heureusement, un élement imprévu était venu les sauver. Serais-ce encore le cas cette fois ci ? Sans doute, car le sourire rieur que tenaient tous trois Zephyr, Hudren et Raine n'était sans doute pas le fruit du hasard. En effet, Sulli, le compagnon encore inconnu, avait décider de se joindre à la partie. Et pour cela, un javelot en plein dans le cœur, ça ne pardonne pas.. Mort, sur le coup.

« Sulli ! Tu arrives une nouvelle fois en sauver..Mais dis moi, tu n'es pas avec Mattew et Yune ?

- Bien sûr que si, mais tu penses vraiment qu'il nous faut plus d'une heure pour écraser un misérable cafard comme lui ?

- Sérieusement ? Il ne vous a pas donné plus de fil à retordre que ça ?

- En aucun cas. S'en était presque étonnant. Oh, mais attend, Mattew et Yune arrivent pour t'expliquer comment j'ai mené le combat à bien, comment j'ai littéralement écrasé l'adversaire avec ma force hors du commun et mes talents de génie, mes..Bon. Pour ma part, je vais me reposer un peu, toute cette marche, ça fatigue pour un grand guerrier comme moi ! Bye ! »

Zephyr restait ébahi devant les affirmations de Sulli. Peut-être était-il un combattant hors pair, comme il avait eu l'occasion de le prouver avec son intervention, mais malgré cela, Raven ne devait pas être un simple soldat, mais bien une machine à tuer.

« Zephyr ! Hudren, et Raine ! Nous sommes là. Je vois que vous avez vous aussi fini en temps et en heure.

- Tu es au courant pour l'attaque de Pentelio ?

- Oui. Celui qui était censé nous tenir à l'écart nous a prévenu. En fait, il nous a tout dit avant de tenter de nous tenir tête. Mais il ne faisait pas le poids..

- Raven ? C'est étonnant. Dans une haute lignée de rois et de seigneurs, voir quelqu'un qui ne sait même pas manier l'épée..

- Ce n'était pas Raven, Zephyr. Celui qui nous a attaqué était un simple général. Il n'avait aucun talent au combat et n'était même pas digne de faire partie de la garde rapprochée de Raven.

- Mais, dans ce cas..Où est-il ?

- Laisse moi t'expliquer, continua Mattew. Avec les données qui m'ont été données, j'ai pendant notre voyage jusque ici réfléchi à ce qui a pu se passer. Sulli nous a dit avoir affronté quelqu'un de très fort à la seconde base, où nous sommes actuellement donc. Il s'agirait apparemment de Raven, non ? Mais, contre toute attente, la même personne qui nous a affronté à sa base principale était en revanche un faible général qui ne nous a pas tenu tête. Ce que j'en dis, c'est que la personne que Sulli a affrontée n'était autre que Pentelio. Une fois qu'il avait repoussé Sulli, il a repris son apparence normale et vous a coincés après avoir tout brûlé de la base. Pendant ce temps, un général resté là bas a pris l'apparence de Raven et vous a affrontés.

- En effet. Nous nous sommes donc fait duper depuis le début.. C'est aberrant. Mais, où peut donc être Raven ?

- Si je peux me permettre, poursuivit Hudren, j'ai analysé les papiers que portaient Pentelio sur lui pendant que vous discutiez. Son ordre de mission stipulait en effet qu'il devait s'occuper de la seconde base pendant l'absence de Raven. Celui ci se trouve actuellement.. à Frelia, avec son frère Kieran !

- Que peuvent-ils bien faire là bas ?!

- Etant donné que ce sont des assassins recrutés dans tout le continent pour du sale boulot...je vous laisse penser le pire. Il faut vite se rendre là bas et éviter que la ville passe sous leur contrôle. Malheureusement, Frelia est à plusieurs heures d'ici et l'obscurité commence à prendre le dessus. Passons la nuit ici et occupons nous de faire le point sur pourquoi nous nous attaquons à Kieran. Mais pour le moment, il est temps de se reposer. Demain va être une journée très chargée.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 9 – Révelations



A l'aube, le lendemain matin, tout le monde s'était reveillé tôt avec une seule idée en tête : se venger. La plupart des mercenaires n'avaient pas dormis de la nuit, pensant inlassablement au moment où ils devraient affronter Kieran. Pour le moment, tout était assez mitigé. Certains n'étaient visiblement là que pour se battre, et d'autres avaient des raisons d'être ici. Comment pourrais-je savoir ça ? Tout simplement parce que je suis le père de Zephyr. Et c'est pour se venger des atrocités que m'a fait Kieran que mon fils est devenu un guerrir de renom. Je vais tout vous raconter en détail.



C'était il y a maintenant 10 ans. J'étais heureux avec ma femme, Marisa, nous vivions une vie paisible dans la campagne la plus profonde. Zephyr vivait lui aussi normalement sans le moindre problème. C'était un enfant normal, apprécie de son entourage. Il devait avoir environ 10 ans et n'avait aucun problème particulier à l'école. Pour ma part, j'étais un scientifique de renom qui avait fait maintes découvertes sur la physique de nos jours. Beaucoup de personnes m'admiraient de part ce statut particulier qui m'octroyait un salaire plus que convenable. Ce que je n'ai vous ait toujours pas dit, c'est qu'une personne qui faisait partie de notre vie à part entière était restée à l'écart dans cette célébrité. Mon acolyte, une personne qui m'avait manifestement beaucoup aidé mais n'avait jamais reçu autant d'éloges que moi. Cette personne, c'était Kieran. A côté de cela, notre vie à tous les trois se passait merveilleusement bien. Mais c'est ce jour là que Kieran arriva et chamboula notre vie. Bille en tête, ce dernier arriva chez nous avec la ferme intention de me voler ma célébrité. Armé, il s'introduisit chez moi et prit Marisa en otage. Quand je découvris ma femme ligotée et menacée de mort, je me rendis vite compte de mon erreur. J'aurais du lui accorder le mérite qu'il désirait tant. Je l'implorai à genoux de la libérer et de ne pas lui faire de mal, même si c'était au péril de ma vie. Je le suppliai, je le suppliai...Mais rien n'y faisait. Me voir autant souffrir lui provoquait une joie intense. Pendant des minutes qui me paraissaient être des heures, Kieran s'amusait de moi. Il m'énumérait toutes les fois où je lui avait volé la gloire qui aurait due lui être remise. Au moment le plus désastreux, j'entendis Zephyr arriver. Joie ou peine, je ne sais pas quel sentiment m'envahissait à ce moment précis. Mais je ne pouvais rien faire pour empêcher à Zephyr la vue de ce spectacle. Kieran n'était en revanche pas du même avis que moi. Avide de prouver sa victoire, il n'hésita pas à faire souffrir Zephyr de la même manière qu'il m'avait fait souffrir ces dernières heures. Il lui demanda d'abord de s'asseoir à côté de sa mère. Il m'obligea à tout raconter à Zephyr. Tout ce que j'avais fait endurer à Kieran, toute la gloire que je lui ai volée... Je me demandais comment un homme pouvait en arriver là. Je n'étais pas un Saint dans toute cette histoire, mais un tel niveau de folie devenait vraiment inquiétant. Zephyr, assis à côté de sa mère, était en sanglots devant ce que lui inspirait Kieran. C'est au moment où ce dernier sentait que la peur du jeune garçon atteignait le plus au point qu'il décida d'y mettre un terme. Non pas en arrêtant les menaces, mais en mettant celles-ci à exécution. Il assassina férocement Marisa, la laissant hurler de toutes ses forces. La peur constante laissa place à une haine profonde et un sentiment de désespoir. Kieran avait apparemment réussi son coup. Une fois ma femme assassinée, il s'en alla sans un mot et me laisse à mon propre sort. Ce qui m'importait le plus, à ce moment précis, c'était mon fils. Victime de la mort de sa mère à un tel âge, il devait maintenant me détester car Kieran avait réussi à rejeter la faute de la mort de Marisa sur moi.

Depuis ce terrible jour, Zephyr n'a jamais daigné me reparler. Comment suis-je mort, me direz vous ? Après que Kieran soit parti, il a fait mine de ne rien savoir de ce qui s'était passé et m'a accusé d'avoir tué ma femme. Il expliqua ensuite comment j'avais fait passer mes mérites avant les siens, et fut donc pris pour un homme célèbre et moi pour un usurpateur. Une fois mis en prison, j'eus plusieurs années pour méditer de mes erreurs. Kieran m'avait laissé tout le temps dont j'avais besoin pour prendre conscience de tout ce que je lui ai fait subir. Sur les murs de ma cellule, à laquelle j'étais condamné pour le restant de mes jours, je gravais toute mon histoire comme je viens de vous la raconter. Un beau matin, à un moment où je commençais à devenir fou à force de rester seul, j'eus la visite de deux personnes. Zephyr, ainsi que Kieran. Ce dernier m'expliqua que, si depuis tout ce temps, mon fils n'était jamais venu me voir, c'était simplement parce qu'il ne lui avait jamais autorisé. En effet, pris comme prisonnier pendant au moins 2 ans, Zephyr fut déclaré comme mort et Kieran hérita de tous nos biens. Une fois qu'il m'eut tout expliqué, il sortit furtivement un couteau qu'il n'eut aucun mal à me planter dans le cœur. Il s'enfuit rapidement, laissant ainsi Zephyr comme la seule personne capable de m'avoir tué, après plusieurs années à avoir médité le plan parfait. Fort heureusement, les enquêteurs découvrirent tous mes écrits sur les murs et Zephyr fut considéré comme non coupable. Suite à cela, le jeune homme raconta tout ce qu'il s'était passé et Kieran fut condamné coupable. Depuis ce jour, Zephyr s'est juré de retrouver Kieran pour qu'il finisse comme moi sa vie en prison.



Après cette accusation, Kieran, obligé de rester caché pour survivre, vécut comme assassin. De plus en plus connu par le monde entier pour ses s ales boulots, plusieurs personnes comme Zephyr virent des membres de leur famille se faire assassiner contre une belle somme d'argent. A compter ce jour, les 6 mercenaires, tous victimes de la folie grandissante de Kieran, décidèrent de se réunir pour se venger. Quant à lui, Kieran, toujours expert scientifiquement, trouva une potion qui lui permet de prendre l'apparence et tout ce qui s'en suit d'une personne. Il est maintenant connu comme l'homme aux 9 facettes, de part ses 9 vies et son pouvoir miraculeux de prendre l'apparence des gens.

Les mercenaires ne sont pas les seuls à s'en prendre à Kieran. D'autres mercenaires se sont eux aussi fait engager pour se venger de ces atrocités. Maintenant, il ne lui reste plus que 3 vies. Les mercenaires doivent accomplir leur devoir et pouvoir enfin mener une vie normale.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 10 : Séparation inopinée



Une fois leurs objectifs fixés, les six mercenaires décidèrent de se rendre à Lycia pour en finir une bonne fois pour toutes avec ce mécréant de Kieran. Repoussés plusieurs fois par les défenses infranchissables des deux frères, ils reviennent une dernière fois à la charge pour se venger de toutes les atrocités qu’ils ont subi. Bille en tête, nos compagnons se préparèrent de la manière la plus adéquate possible et prirent la décision de fouiller la ville de fond en comble sous l'apparence d'étrangers pour s'infiltrer dans la cité.

« Mes amis... Ici et maintenant, nous nous trouvons dans la dernière partie de cette histoire sans fin. Une histoire qui aura causée la souffrance de bien des personnes. Que ce soit des soldats blessés... Des familles attaquées... Ceci doit cesser et c'est bien pour cela que nous sommes réunis. Pour arrêter ce massacre… Pour que notre vie puisse enfin se dérouler avec l'assurance que plus personne ne souffrira par sa faute, affirma Zephyr.
- Je ne peux qu'approuver tes dires, continua Hudren. Plusieurs d'entre nous avons soufferts à cause de son égoïsme. Par sa faute, je n'aurai connu ma mère que pendant de trop courtes années...
- Pour ma part, mes frères et sœurs auraient dû finir leur vie heureux avec mes parents et moi, poursuivit Mattew. A cause de lui, rien n'aura pu se passer comme cela aurait dû. Raine, Yune, Sulli, je pense qu'il n'est pas nécessaire que vous rappeliez ce qui a touché vos familles. Que ce soit des empoisonnements ou bien d'affreuses expériences...
- Je pense que notre but commun est dès à présent décidé. Soulager la conscience de toutes ces personnes qui ont souffert à cause de ces hommes. Finissons-en ! »
Bien décidés à ne pas laisser courir ces deux assassins trop longtemps, les mercenaires se préparèrent une dernière fois pour le combat final. Armés de leur meilleur équipement, ils élaborèrent ensemble la meilleure stratégie possible pour infiltrer la ville, pourtant gardée de toute part, et réussir à ne pas se faire repérer, malgré les moyens de recherche employés par les deux chefs.

Au bout de plusieurs minutes, tout le monde avait réussi à se mettre d'accord pour les possibilités envisageables. Tout restait cependant très flou. S'infiltrer dans la ville en tant qu’étrangers restait néanmoins la solution la plus envisageable.

Une fois déguisés et prêts à appliquer leur plan, ils se mirent en marche et prirent le chemin le plus court pour se rendre à Lycia.

C'est seulement plusieurs heures plus tard que tout commença. Séparés en trois groupes, chacun d'entre eux devait se rendre à un point précis de la ville.

Le premier groupe, comportant Mattew et Raine, devait s'infiltrer dans une maison connue pour accueillir tous les nécessiteux. Ils avaient donc une des destinations les plus accessibles. Il fallait malgré cela ne pas montrer une seule seconde leur vrai visage.

De leur côté, le deuxième groupe, comportant Sulli et Hudren, devait, lui, se rendre chez Duessel, un membre du sénat, en se présentant comme des membres de la famille royale d'Angleterre. C’était sans doute pour eux le seul moyen de s’infiltrer chez ce personnage de renommée nationale. Dure tâche, devant combiner ruse et intelligence ; tâche digne du grand stratège qu'est Hudren.

Pour finir, le troisième groupe, réunissant les deux premiers membres des mercenaires, comportait Zephyr et Yune. Ils devaient, de leur côté, s'introduire directement chez la femme de Kieran ; ils devaient donc être les plus vigilants et les plus attentifs.

Chacun d'entre eux devait effectuer cette dure tâche, et rassembler le plus d'informations sur Kieran et Raven, chercher à trouver leur base, et percer les mystérieux secrets qui restaient encore inconnus.

Pourquoi ? Pourquoi avoir fait ça ?


_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Chapitre 11
Partie 1 – House of abandonment

Ce fut sur un triste au revoir que chacun s’en alla de son côté, espérant pouvoir retrouver ses amis au plus vite. Mattew et Raine partirent en premier, avec pour destination la « House of abandonment », une maison accueillant toute personne démunie. Ils avaient pour mission, comme pour toute leur équipe, de récolter le maximum d’informations sur Kieran et Raven. Se mêler à communauté des orphelins leur permettrait de rencontrer des enfants ayant subi le triste sort de l’assassinat. Peut-être en savaient-ils bien plus que l’on ne l’imaginait, ou même avaient assisté à la scène ?

Vêtus de simples vêtements de paysans, les deux amis s’approchaient de la maison progressivement, voyant plus loin dans le jardin de nombreux enfants en train de s’amuser. Non loin, une vieille dame veillait sur eux. D’un pas décidé, c’est Raine qui engagea la conversation avec elle.

« Bonjour, madame. Mon ami et moi pensions qu’en échange du logement, nous pourrions vous apporter notre aide pour s’occuper de tous ces enfants.
- Bonjour, jeune fille. Il est vrai que je me fais maintenant vieille et ridée, mais je pense pouvoir encore avoir assez d’énergie pour gérer ces petits, non ? répondit la gérante.
- Dans ce cas… Pouvez-vous tout simplement nous héberger ? continua Mattew. Si cela peut vous convaincre, mes frères et sœurs ont tous été assassinés par ceux qui provoquent des ravages ces temps-ci. La famille de mon amie, elle, a été victime de tests douteux qui ont pour la plupart été mortels.
- Oh, je vois, vous êtes-vous aussi victime de ce traître ? Allez-y, installez-vous dans la chambre qui est là-bas, je ne peux juste pas vous garantir une place à long terme… »
Raine et Mattew avaient réussi à s’infiltrer dans la House of Abandonment. Heureux d’avoir accompli cette tâche, ils se rendirent dans leur piteuse chambre. Après avoir furtivement repéré les lieux, ils s’assirent l’un à côté de l’autre pour faire le point.
« Raine, penses-tu vraiment que ces enfants peuvent nous apporter une quelconque information ?
- J’en suis persuadé. Plusieurs d’entre eux ont dû subir le drame d’assister à la mort de leurs parents.
- Oui, tu as peut-être raison. Zephyr n’aurait pas fait le choix de nous envoyer ici sans raisons. Raine, je ne sais pas si l’endroit est vraiment approprié, mais j’aimerai te faire part de cela. Depuis le temps que nous nous côtoyons, je trouve que nous avons lié une certaine relation, et… »

Avant que Mattew n’ait eu le temps de finir son discours, la porte s’ouvrit lentement, laissant entrevoir une silhouette d’enfant. Celui-ci s’approchait, étonné de voir autre chose que les quelques vieilleries qui meublaient la chambre habituellement.

« Donc, c’est vous qui allez prendre le deuxième lit dans ma chambre ? Bienvenue, je m’appelle Danael et j’ai 10 ans ! s’exclama le jeune garçon.
- Oh, bonjour, Danael ! Mon ami s’appelle Mattew, et pour ma part, je me prénomme Raine, continua-t-elle.
- V…ou…Vous aussi, vos parents ont été tués ? demanda l’enfant.
- Oh, et bien… Disons que certains de nos proches sont morts à cause de Kieran, oui. Mais, dis-nous en plus, qu’est-il arrivé à tes parents, Danael ? »

Malgré cet imprévu, Raine et Mattew se réjouirent vite d’avoir finalement trouvé quelqu’un qui en savait plus qu’eux sur la façon de faire de Kieran. La suite de la conversation fut plutôt longue et pénible, c’est pourquoi je préfère ne vous raconter que le principal. Kieran, avide de vengeance, chercha des scientifiques talentueux –les parents de Danael, en l’occurrence- qui pourraient l’aider dans sa recherche de nouveaux pouvoirs, qui l’amèneraient à atteindre la puissance suprême. Après avoir exploité leurs connaissances, après les avoir amadoués pendant tout ce temps, leur promettant réussite et gloire, Kieran se chargeait finalement de les assassiner froidement et de s’accaparer leurs découvertes.

Mattew et Raine le savaient donc. Kieran avait l’intention d’utiliser les connaissances de chacun pour un seul et unique but : la maîtrise du monde. L’homme avait déjà réussi à contrôler toutes ces potions. Mais…qu’était-il donc capable de faire ?



Dernière édition par Kai le Sam 7 Jan - 10:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ksayde
Maisen
avatar

Messages : 99
Points Elite : 61
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Le garçon aux yeux d'émeraude.   Lun 28 Nov - 21:16

Désolé pour les sauts de ligne, le c/c fait ça...
Sinon, j'éspère que ça vous plaira. Vous remarquerez pas mal de noms venant de FE, comme Yune qui apparaît dès le premier chapitre, ainsi que Kieran, Raven, et autres.

Bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Décalia
Prêtresse de l'Orthographe
avatar

Messages : 125
Points Elite : 109
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23
Localisation : Chez elle, avec Near

Feuille de personnage
Nom Nom: Yao Sora
Classe Classe: Vagabond
Niveau Niveau: 1

MessageSujet: Re: Le garçon aux yeux d'émeraude.   Dim 4 Déc - 16:48

Bonjour Kai !
Je viens poster ici mon commentaire gratiné, en mode Ecrivain Chevronné (CEC), à propos des dix premiers chapitres de ta fiction « Le garçon aux yeux d’émeraude ».
Attention, je vais faire beaucoup de critiques. Je tiens à te dire, avant cela, que j’ai apprécié cette fiction, et que je ne suis douée que pour pointer les points qui ne vont pas. J’espère que ce que je te dirai ne te découragera pas de continuer et t’aidera à trouver les points où tu pourras t’améliorer.
Commençons par la forme, et en premier lieu, l’orthographe. A ce niveau-ci, il y a des choses à redire. Certaines fautes m’auraient fait bondir au plafond si j’étais encore en mode fanatique. Elles ne sont pas vraiment gênantes pour la lecture, mais je te conseille de bien te relire ou de faire appel à un bêta-lecteur pour t’aider à remédier à ce problème. Quelques erreurs de syntaxe également, qui rendent certaines phrases un peu lourdes.
Ensuite, tes chapitres sont souvent trop courts et manquent de détails qui intéresseraient beaucoup tes lecteurs : apparence des personnages, leur passé, la raison pour laquelle Zephyr maîtrise des invocations... Certains sont dévoilés dans des descriptions en début de chapitre, ou dans le chapitre neuf par exemple. Seulement, il s’agit de longs pavés assez difficiles à digérer. Ton lecteur a du mal à retenir toutes les informations, et n’a qu’une envie : passer ces passages et s’attaquer à l’action. Mon conseil serait de distiller peu à peu tes descriptions dans ton action, au lieu de faire des paragraphes compacts ne servant qu’à cela.
Au niveau de tes dialogues : on manque de verbes annonçant le ton ou les actions pendant le dialogue (« s’écria-t-il », « dit-il en tournant les talons » par exemple). Ils sont riches en informations et sont plutôt bien menés. Seulement, ils ne sont en général pas servis de passages de descriptions d’actions. En somme, tu sépares trop dialogue et récit. Certaines informations de l’intrigue pouvaient être données par un dialogue au lieu de figurer dans un énorme pavé (par exemple, Zephyr aurait pu évoquer son passé avec l’un de ses compagnons) et d’autres pouvaient éviter de se mêler à un dialogue en le rendant trop confus (entre autres, lorsque Zephyr se rend compte que Yune est un imposteur, tu aurais pu expliquer la manière dont il s’en aperçoit dans un court passage de récit, avant qu’il ne l’interpelle « Tu n’es pas Yune, n’est-ce pas ? »).
Niveau scénario, là, par contre, rien à redire –ce qui, dans mon langage de CEC, veut dire « peu de choses ». L’histoire est très cohérente et l’intrigue m’a plutôt bien accrochée. (Juste le passage du narrateur qui est en fait le père de Zephyr, c’est un peu fort de café) Par contre, l’action s’essouffle bien souvent –la faute à de trop longs passages descriptifs- ou s’accélère tellement qu’on a du mal à suivre –à régler avec un petit passage descriptif. Exemple : à partir du moment « six mois plus tard », j’ai eu du mal à comprendre ce que les personnages venaient faire exactement à cet endroit… J’ai saisi par la suite, mais quelques informations de plus dès le départ n’auraient pas été de refus. Autre chose : j’ai eu du mal à m’attacher aux personnages, à part à Zephyr et Yune. La faute, je pense, au manque de descriptions, et au fait qu’ils se ressemblent tous un peu au niveau du caractère.
Pour terminer sur mes conseils, voilà un petit exemple de ce manque de descriptions filées :

« En effet, Sulli, le compagnon encore inconnu, avait décidé de se joindre à la partie. Et pour cela, un javelot en plein dans le cœur, ça ne pardonne pas... Mort, sur le coup. »

Pour commencer, on sait tout de suite qu’ils seront sauvés, à cause du passage précédent, et que c’est le fameux Sulli qui va s’en mêler. On s’attend immédiatement à ce qu’un truc du genre se produise. Le fait que tu ajoutes « encore inconnu » renforce encore ce sentiment : on sait qu’il va nous être présenté Ici, tu aurais pu profiter de la situation pour inclure de la surprise (type « un javelot sortit de nulle part ») et inclure une description physique du lanceur, en qui les personnages reconnaissent Sulli, avant qu’ils ne constatent le décès du fameux « méchant ». Alors qu’ici, les personnages se fichent complètement de leur ennemi pour féliciter Sulli qui est arrivé au bon moment… C’est… juste dommage.
Enfin, pour faire un dernier commentaire : il y a de la matière, une histoire accrocheuse fondée sur un passé… Tu as de bonnes idées, seulement, ton style ne les met pas vraiment en valeur. Si déjà tu alternais dialogue et récit pour distiller tes informations, ta fiction serait bien plus fluide, donc agréable à lire. En ajoutant des détails de cette manière, tes chapitres s’allongeront naturellement !
En tout cas, merci pour m’avoir fait passer un bon moment à te lire… Et j’attends la suite. ^^
-Décalia-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ksayde
Maisen
avatar

Messages : 99
Points Elite : 61
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Le garçon aux yeux d'émeraude.   Dim 4 Déc - 17:37

Merci beaucoup pour ce commentaire aussi constructif qu'instructif.

Je connais déjà la plupart des points que tu évoques, ce sont des erreurs que j'ai déjà remarqué dans mon texte mais que j'ai du mal à changer. Je sais aussi qu'il faut que je fasse des efforts sur la description des personnages (l'exemple de Sulli était un de ceux que j'avais remarqué, mais je ne savais vraiment pas comment le tourner. La manière dont tu l'as formulée me paraît en effet interessante et je vais changer cela dès que possible).
Je souhaite souvent ne dévoiler que peu de choses sur les personnages, leur donnant une importance au fur et à mesure. Je trouve que l'idée de la masse de personnage d'un coup était mauvaise, alors j'ai préféré m'attarder sur les principaux, et n'expliquer la situation des autres que plus tard dans le texte.
Comme tu l'as sans doute compris, la séparation des personnages fait partie de mon plan, visant à renforcer les dialogues privés entre chacun d'eux et expliquer la situation de chacun.

Je suis conscient de toutes tes remarques et je vais essayer de faire des efforts sur ces points, qui me semblaient en effet à corriger.

En revanche, un point sur lequel je ne m'accorde pas trop avec toi : l'orthographe. En effet, j'ai cru comprendre, même si je ne te connais pas spécialement, que tu étais réputée pour être une sainte protectrice de notre langue... Je suis du même avis que toi sur plusieurs "fautes d'inattention" ou d'autres petits erreurs, mais je m'étonne de savoir que tu as remarqué beaucoup de fautes... J'ai pour habitude de laisser mon texte en suspens et à ne le reprendre que plus tard quand je n'ai pas d'inspiration, et c'est sans doute ce problème là qui cause des répétitions assez présentes. J'avoue ne pas avoir fait lire mes derniers chapitres à mon père (qui, d'habitude, me fait part de ces erreurs), mais je me relis pourtant couramment, ce qui m'évite ce genre de problèmes.
Après, je suis tout à fait d'accord que dans le vif de l'action, je ne fais pas forcément attention à toutes les fautes (j'en ai d'ailleurs sans doute fait durant ce post) ^^

J'essayerai donc de corriger tous ces points (malheureusement assez nombreux !) que tu m'as cités.
Merci, et bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ksayde
Maisen
avatar

Messages : 99
Points Elite : 61
Date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: Le garçon aux yeux d'émeraude.   Sam 7 Jan - 10:37

Chapitre 11 - Partie 1 postée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le garçon aux yeux d'émeraude.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le garçon aux yeux d'émeraude.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NON-IE] Le garçon aux yeux d'émeraude.
» Rêve d'émeraude
» [Blog] Film bionicle chevalier d'émeraude
» Les yeux de la forêt
» Tout les sujets de Jako pour la beauté des yeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Anciens d'Hokiseki :: La taverne :: Fiction-
Sauter vers: